La journée et la nuit passée ont laissé des traces. Nous sommes donc troisième et tout reste a faire car le 4 eme se rapproche. Ma fille au téléphone m’a dit papa faut que tu ramène la coupe avec le poisson, donc ça va chier faut y arriver…

Marc décide de forcer encore un peu plus sur les cannes pour tendre derrière l’amorçage. Bilan 1 commune, peut être un début de solution. On continue cette stratégie des cannes isolées au loin, 2 communes. Nous savons que nous ne reprendrons jamais le premier et très difficilement le second mais vu que le poste 19 ne déroule plus beaucoup nous mettons un peu d’écart entre eux et nous.

Dans la matinée nous tentons un petit coup au carnassier dans le bras qu’il y a à côté de notre poste bingo un brochet pris dans très peu d’eau avec une superbe attaque sur le leurre en surface, il repartira évidement à l’eau.

Après la pause déjeuner, amorcage, et tout repêche nous avons passer certaines cannes aux bouillettes carnées.

Dans l’aprem je recroise mon ancien partenaire de pêche, un monsieur de la pêche à la carpe comme je l’aime, N Peytavi et ça me fait sacrement plaisir de reparler du bon vieux temps (d’ailleurs qui sait …) il remarquera d’ailleurs s’il est observateur que la serviette bleu qui ne quitte pas mon fourreau et sa serviette de nos qualifs, on devient sentimental en vieillissant ^^

16 h deux nouveau départ, une belle miroir et sa cousine commune.

20 h 30 juste avant de réamorcer un départ de furieux et une commune à la clé.

Nous finissons notre campagne d’amorçage avant la nuit, mais le lac est sur OFF zero départ pour beaucoup de poste, nous y compris. Le lendemain matin, malgré un petit orage idem rien, mais l’essentiel est fait nous avons sauvé notre troisième place.

Il est déjà 10 h fin de la pêche et de l’enduro nous plions le matos mouillé mais ravi et prêt à y retourner ^^.

Nous retrouvons tout les pêcheurs pour la remise des prix et la tombola, la présentation de l’asso pour laquelle l’enduro était organisé : http://www.sa-vie.fr/ (le lien)

« 17/05/2012 : 1500 euros reversés à l’association SA VIE

Tout comme l’année dernière, l’association No Kill Carpe PO a organisé un enduro Carpe « Petit David » au profit de la Recherche sur la mort subite du nourrisson.

1500 euros sont ainsi reversés à l’association SA VIE.

Un grand merci aux organisateurs, compétiteurs et donateurs.

Plus d’information dans la rubrique evenement Ass SA VIE / associations donatrices. »

Nous rentrons à la maison en remerciant tout le monde pour ce superbe enduro.

les photos du jour :

Nos fiches de pesée

Encore merci à Marc et Vanessa en premier, Ma famille qui supporte ma passion et tout les organisateurs et participants.
A bientôt au bord de l’eau

Les jours se suivent et ne ressemblent pas, nous allons l’apprendre bien vite.

Après cette courte nuit, nous voila frais et d’attaque à 6 h pour l’amorçage matinal, pas des masses d’activité sur notre secteur, un gros vent latéral rabat les poissons à l’opposé de notre secteur justement la fameuse pinède et le poste 19 à commencer à bien dérouler sur les cannes au large…

8 h 30 gros départ sur la batterie de Marc, c’est une superbe commune, la confiance revient, mais le poste 19 déroule encore et toujours de manière constante.

Pour éviter les erreurs de cette nuit : 3 départ raté à cause de 2 décroche et une casse je change mes 3 bobine par le jeux en 40 centième au moins ça cassera pas ^^.

La journée passe avec un temps vraiment moche, petit crachin et tout, et nous doutons de plus en plus, le poste 19 grâce à une meilleure distance de pêche et d’amorçage nous barre pas mal la route et les poste de la pinède (grand lieux de fraie) commence à être vraiment productifs de plus le vent et pour eux depuis ce matin.

Une famille canard nous a tenu compagnie toute la journée ce qui à fait passer le temps ^^

A 18 h je craque et part faire un tour du côté de la baie du camping histoire de voir les autres postes en revenant je vois Marc au sac en haut de la digue, les affaires reprendraient elles ??

Et oui c’est une petite commune qui fait un bien fou au moral après cette longue journée, le vent tombe et toujours pas d’orage pour le moment.

20 h : 2 départs de communes.

Nous en sommes à 21 poissons nous décidons de changer un tout petit peu notre stratégie Marc va forcer un peu plus sur ces cannes pour passer un poil plus loin derrière la tache d’amorce et moi je vais serrer un poil plus la canne de droite sur la digue.

1 h du matin départ sur une canne au large c’est une miroir

3 h départ sur ma canne à ras des cailloux qui entraine une casse.

Une journée moins à la fête que la veille tout comme le temps d’ailleurs mais nous avons encore bon espoir, même si le classement est tombé (sans surprise pour moi) nous avons reculer à la troisième place : les deux postes de la pinède sont devant (et celui sur la baie à gauche de la pinède se détache très fort des poisson étant pris 2 fois dans la journée pas ce poste ce qui confirme le lieux de tenu de la fraie si besoin en ai)

mais plus inquiétant le barrage de nicolas au 19 est vraiment efficace car il sont 4 eme mais très proche de nous.

Il ne reste plus qu’une seule équipe capot sur le lac.

Pour nous tout reste encore à faire, la changement de stratégie permettra peut être de rester sur le podium. Il faudra se battre ce 3 eme jour

Une famille canard nous a tenu compagnie toute la journée ce qui à fait passer le temps ^^

C’est parti pour le résumé par contre je vais faire jour par jour sinon ça va faire un sacré pavé à lire d’un coup.

Tout commence le jeudi, à 5 h 30 le réveil sonne, je m’arrache du lit avec difficulté, heureusement que l’auto est chargé depuis un moment ^^, un petit dej avaler vite fait et il faut déjà décoller le rendez vous est fixé vers 6 h 30. Après un petit peu de route me voilà arrivé au lac il fait vraiment bon et les carpes sont entrain de frayer le poste tiré au sort va être déterminant : celui qui tirera le poste entre la pinède et le lac écologique aura une avance certaine car c’est un lieu de tenu pendant cette période, reste plus qu’à croiser les doigts.

 

J’arrive à la salle et première constations y a du monde : 20 équipes, ça va le faire tout autour du lac. Après la présentation de l’épreuve, de l’association Sixitine Abel pour la vie (car il ne faut pas oublier que nous sommes là pour ça aussi) les dernières recommandations, le tirage au sort commence. Nous tirons dans les premiers : les deux boules postes : le 2 donc enfermé dans la baie du camping et le 21 poste que nous n’avions jamais pêché a gauche du gros tuyau qui joint petit et grand lac. Après un peu de réflexion nous choisissons le 21 car il n’y aura personne sur notre droite ( digue entre  petit et grand lac) et pour le moment personne sur notre gauche.

 

 

L’organisation nous ouvre les porte et fuego on rentre avec les auto pour déposer le matos, chose faite on ressort  les véhicules et premier avantage de notre poste nous sommes à 50 m à vol d’oiseau du parking du centre de villeneuve ce sera pratique pour le ravito.

10 h début de la pêche, nous commençons par un amorçage bouillette tutti + boules d’amorces (amorces 4*4 + pellets babycorn et poisson) il y a de l’activité devant nous. Marc pêchera le plus loin possible devant lui et moi un peu plus court et deux cannes dans l’espèce d’anse que forme la digue.

c’est parti tout pêche, devant nous pas mal d’activité et gros avantage personne à droite ni à gauche, le vent est pour nous tout se présente bien.

11 h 45 premier départ sur la batterie de Marc pendant qu’on fini l’amorçage pour la journée, nous epuisettons une miroir de 10 k, 12 h 30 de nouveau batterie de Marc une mirroir toujours mais un peu plus lourde.

Premier passage de nos commissaires préférés John et Jeremi on pèse les poissons, on prend un petit apéro, on discute de ce début rapide d’enduro tout se présente bien :

Et pendant la discussion départ à peine audible , et oui detecteur éteint ça sonne moins fort, et voila le troisième poisson au sec on profite des commissaires en live.



les 3 premiers poissons

même pas 30 min passent et de nouveau départ : une 8 kilo au sac, ça y ai c’est le festival ^^.

juste le temps de faire griller les chippos et on amorce en rappel.

Mais le festival va se calmer, une équipe est entrain de s’installer au 19 (ils rejoignent l’enduro en cours de route) et vu la distance d’amorçage ca risque de nous poser problème pour la suite…

Le temps d’aller les saluer et souhaiter la bienvenu à Nicolas Falgaronne (ce qui me rappel des souvenirs d’enduro a st jean) je vois Vanessa s’agiter c’est un nouveau départ, un miroir de 10 et là direct départ chez moi pas de combat en effet c’est une brème au dimension extra terrestre .

15 h 30 nouveau départ encore sur la gauche de notre poste, un beau poisson au sec (soucis l’équipe 19 est sur notre gauche)

17 h 15 départ mollasson d’une vieille vieille carpe très fatiguée que nous ménageons pour mettre au sac, 18 h un autre mais là plein de force, la carpe croise une de mes lignes et en casse le nylon, un beau poisson au poids respectable mais difforme aussi c’est la série.

18 h 30 nouveau départ le 10 eme poisson de toute beauté.

20 h 30 nous amorçons pour la nuit, et là départ, et pour clore cette fantastique journée, la cerise sur le gâteau, une Koï

22 h doublé miroir sur une touche retour en finesse et une commune en mode bulldozer.


les poissons de la journée

Le temps se couvre et nous nous préparons à une nuit de folie donc nous allons dans les biwy, nous sommes premier avec 50 kilo d’avance mais plein d’inquiétude quand au résultat du poste 19 et à son possible barrage sur notre poste

l’orage violent éclate et forcement la centrale aussi

Marc est déjà sur les cannes et le temps de rentrer dans le biwy pour s’habiller pour affronter la pluie, j’entends Marc crier il y un simultané, deux départs, truc de dingue, nous combattons ensemble sous l’orage en priant de ne pas servir de para tonner, une seule carpe au sec l’autre cassée dommage on se recouche.

4 h départ de titan mais cassée à la prise de contact sur la canne le plus sur la digue, demain je vire le 28 centième et je repasse en 40

5 h départ qui se solde par une décroche.

Le premier jour est passé avec une formidable réussite, la nuit un peu moins,

les postes de la pinède n’ont pas encore donné leur plein potentiel pourtant très favorable en cette période de fraie, donc même si nous n’en n’espérions pas autant notre espoir inavoué de podium semble à notre portée….