Et voici donc venu le tour de Lionel, qui va lui aussi répondre aux questions de fenouilledes carps. 

FC : Bonjour Lionel commençons par une petite présentation ?

-Bonjour je m’appelle Lionel Pinaton 33ans marié et 1 petit garçon de 10 ans, je suis né dans l’Hérault où j’ai grandi et étudier, je suis depuis 1 an et demi dans le département de l’Aude à Narbonne où je suis chauffeur livreur.

 

FC : depuis quand pêchez vous la carpe, quelle est votre technique et lieu de pêche préférés ?

-Je pêche la carpe depuis…… qu’une de ces belles me casse ma ligne au coup, je devais avoir une douzaine d’année, les premiers carpistes modernes m’attirés, j’ai commencé comme certain, avec de très petits moyens et mes premières cannes étaient celles à carnassier, première revu acheter en 1997, il y avait pas beaucoup de magasins qui fournissaient du matériel, j’ai tout appris seul au bord de l’eau, ma technique préférée est la pêche de bordure voir d’extrême bordure, toutes les eaux m’attires, mais mon coup de cœur reste la rivière et les endroits très sauvages.

FC : revenons à ces qualifs, résumez nous un peu tout ça, votre approche, vos objectifs ont-ils été atteints, l’orga, l’ambiance ?

Pour ma part c’était mes premières Qualifs, un grand moment en compagnie d’un très bon coéquipier, la première manche fût très dure, la rivière était très froide avec un débit important, malgré tous nos efforts impossible de faire le moindre départ, et pareil pour toutes les autres équipes, après concertation entre toutes les équipes, la décision à était prise d’écourter d’un jour. La seconde manche se situant à la malhaute dans l’Hérault était meilleure au point de vu pêche, notre choix de poste ne fût pas simple car nous avions deux bons postes en main, la rivière nous à plus attirée car au vu des conditions météo nous pensions que les carpes côté lac allaient rentrées en fraie, mais en milieu de semaine c’est le changement et les carpes ont mordus plus côté lac. Nous avons de notre côté tout exploité, et c’est encore une fois une pêche de bordure qui nous à permis de nous en sortir. Malgré quelques poissons donc la plus grosse miroir de 17kg500, nos efforts se sont arrêtés à la quatrième place, mais se n’est qu’à charge de revanche et l’envie de recommencer l’année prochaine est déjà dans nos têtes. Côté organisation, une superbe ambiance car il faut signaler que c’est un nouveau bureau et qu’ils ont fait un super travail pour que tout se passe bien. Et même entre compétiteur l’ambiance était très bonne.

FC : On approche de la fin de l’interview, vos espoirs pour 2013  que ce soit niveau poisson ou pêche en général (la paix dans le monde ne rapporte pas des points ^^)

Les qualifs étant derrière il faut regarder devant, pour ceux qui me connaisse mes espoirs sont pas de prendre de gros poissons (ils me fuient) mais c’est d’approfondir mes techniques de pêches, m’investir un peu plus auprès de nos instances pour les aidés à avancer. Quelques enduros encore jusqu’à la fin de l’année dont un où je veux retourner pour l’ambiance et le cadre celui de Caramanie.

FC : encore merci pour ces réponses et le temps accordé, en espérant se voir bientôt au bord de l’eau je vous laisse le mot de la fin

-Merci à toi John de cet interview, de ton investissement et j’ai hâte de te revoir au bord de l’eau.

 

 

 

 

source : http://www.grclr.com/

 

Cette année, les qualifications championnats de France 2013. Sur  la manche rivière à Tourouzelles que des capots car l’eau était trop froide et trop de courant.

Sur la manche lac à la Malhaute les équipes ont retrouvé les poissons.

Les qualifiés sont :

Abadie Aurélien et Girard Aurélien

Bauduffe Mathieu et Galinier Frédéric

Brand Benoit et Leger Sylvain

Ils représenteront le Languedoc Roussillon aux finales en régions Midi Pyrénées