source : http://www.lindependant.fr/2013/06/25/l-agly-pourrait-enfin-devenir-un-long-fleuve-tranquille,1767672.php

 

Le 25 juin à 6h00 par Estelle Devic

 

La brèche dans la berge à hauteur de Pia a été comblée. PHOTO/ N. Parent

 

Après les inondations de mars, une réflexion est en cours sur la création d’un syndicat mixte de gestion des eaux de l’Agly. Une nécessité pour éviter un drame.La plaie béante d’une centaine de mètres laissée dans la berge de l’Agly par les inondations de mars dernier et le traumatisme vécu par les riverains auront, au moins, eu le mérite d’inciter tous les acteurs de la vie du fleuve à se retrouver autour d’une table. Jusqu’à présent effectivement, il avait été notamment difficile de réunir les élus de l’amont et de l’aval, chacun campant sur ses positions. Ainsi, hier à l’occasion d’une conférence-débat sur l’entretien des cours d’eau, le préfet René Bidal, a-t-il annoncé l’installation très prochaine d’une sorte de « gouvernement de l’Agly ». « L’objectif n’est pas d’empêcher les événements météorologiques majeurs, mais bien d’en contenir certaines conséquences qui peuvent être dramatiques ». Les élus, qui par le passé ont été réunis par le préfet voilà quelques jours, « et ils ont été très réactifs », se félicite ce dernier qui explique qu’une réflexion est en cours sur la création d’un syndicat mixte de gestion de ce cours d’eau, comme il en existe déjà de nombreux dans les P.-O.. En attendant, le conseil général a déjà pansé quelques plaies. La brèche dans la berge est désormais quasiment comblée et les travaux de sécurisation (d’un coût de 4,1M€) seront finis cet été.

La priorité : le nettoiement du lit et des berges

Sur l’Agly, comme sur l’ensemble du territoire départemental, la « première des priorités est l’évacuation de la végétation et des embâcles qui stagnent dans les lits des rivières et des ruisseaux », explique Francis Charpentier, directeur de la DDTM (Direction départementale des territoires et de la mer). Ces déchets favorisent effectivement le débordement des cours d’eau en cas d’inondation. Plus facile à dire qu’à réaliser puisque chaque propriétaire des terrains attenants est responsable de l’écoulement des eaux le long de ses terrains, selon le code rural. Nombreux, peu informés et surtout n’ayant pas les moyens de supporter le coût de tels travaux, ont souvent tendance à ne rien faire, alors qu’ils n’auraient besoin d’aucune autorisation pour ces opérations de nettoyage. En revanche, pour des travaux plus lourds, les collectivités peuvent se substituer à ces propriétaires défaillants. C’est notamment le cas sur l’Agly où une déclaration d’intérêt général, annoncée hier par le préfet, permet à présent aux institutions d’engager des travaux sur les propriétés privées, au grand soulagement notamment du maire d’Estagel.

Website: www.bois-gentil.hostarea.ch/UnMondeIgnor­e/ •

Au coeur de la cité… et pourtant en dehors! Nous découvrons la richesse que recèlent les eaux du Rhône à sa sortie du lac Léman, juste avant qu’elles ne se troublent en se joignant à celles de l’Arve. Entre le lit rocheux au courant rapide, les hauts-fonds sableux aux eaux calmes et les herbiers qui les séparent, une vie sous-marine ignorée se dévoile. Alevins grandissant dans la frayère des hauts-fonds, espèces variées en quête de leur nourriture, tout un monde se côtoie, surpris de temps à autre par la visite impromptue des canards et des plongeurs….

 

 

 

Outil devenu indispensable dans le carry all du carpiste afin de réaliser facilement des sticks de toute sorte : graine, pellet, bouillette; les broyeurs , d’abord « inventé » par korda se décline dans de nombreuses marques maintenant, voici une petit comparatif de deux modèles que nous possédons.

 

 

 

Il s’agit sur la photo du grand modèle de korda et du modèle mack2. Le korda se décline aussi en diam 10cm comme le mack2, mais mack 2 ne possède pas de grand diamètre dans sa gamme (12cm) : premier petit avantage pour korda si on doit broyer une bonne quantité d’appats.

Les tarifs (pris sur le net pour le diam 10 cm) : 15 euro pour le korda, 10 € pour le mack 2.

 

La conception est similaire pour les deux modèles (et tous en fait) une boite qui se referme avec des « pointes » à l’intérieur, en imprimant un mouvement de rotation les particules sont broyées entre ses pointes)

 

l’intérieur du Korda

 

celui du mack2.

 

On voit bien la différence sur la forme des pointes et celles du Korda ont moins tendance à garder des morceaux coincés, niveau broyage les deux modèles font très bien le travail.

 

 

 

Quand on regarde les couvercle on remarque aussi la petite différence en faveur du Korda, les petit insert vert en matière plastique souple qui permettent une meilleur prise en main et évite les ampoules sur nos petites mains fragiles.

 

Au bilan les deux broyeurs accomplissent parfaitement le travail et permettent de réaliser quelque soit la matière première des sticks d’amorçage. La petite différence de prix se justifie par deux ou trois avantage sur le modèle korda mais qui ne sont pas indispensables. Pour être complet il faudrait tester la nouvelle gamme en alu qui tend à se développer (les deux modèles présenté étant en plastic dur).

a voir dans le temps lequel tiendra le plus…

et après le livret voici le dvd

 

 

 

Voici la version web de notre DVD En session avec FOX. Rejoignez les consultants français de la team FOX, Nicolas Levine, Jean-Baptiste Morel, Samuel Salamagnon et Stefan Hanff, sur deux plans d’eaux très différents, pour une campagne de test de la nouvelle gamme d’accessoires de montage EDGES. Au cours de ces 80 minutes vous découvrirez un grand nombre de conseils vous permettant d’utiliser au mieux cette nouvelle gamme Edges, afin de prendre plus de carpes cette année. Pour illustrer ces conseils et stratégies, de nombreuses images de combats, de carpes jusqu’à 21Kg et des paysages somptueux vous accompagneront tout au long de ce DVD.