L’occasion ayant fait le larron je suis tombé sur une nouvelle canne à spod, la sert dark beauty, une 12 pieds de 5 livre comme la spodeeper. Direct la première différence, la sert est carrement plus fine et légère que la décath donc lors de longue session d’amorcage la fatigue sera moins importante : premier bon point.

Caractéristiques :
– Canne spéciale Bait Rocket
– Carbone haute résistance
– Emmanchements inversés
– Pommeau aluminium
– Poignée Soft Touch
– Porte moulinet tubulaire
– Anneaux SIC SEAGUIDES
– Fourreau tissu
– Action de pointe

Nous sommes dans la même gamme de prix que decathlon c’est à dire à proximité des 70 euros.

null

Le porte moulinet et la poignée sont vraiment bien finies et tombent bien en main.

null

null

Premier test au bord de l’eau, le week end dernier, et en effet le poids moindre se fait sentir des le premier lancé et encore plus sur les suivants, les distances sont bonnes et l’action de la canne est vraiment sympa pour des lancers appuyés avec des charges assez fortes.

Un bilan positif pour cette canne, pas de réel défaut pour le moment pour mon usage.

null

Samedi 15 h rdv au barrage, côté Ansignan. Tout se présente très bien : il fait très chaud depuis une semaine et le vent souffle pour nous. En arrivant sur place autre bonne surprise il n’y a personne et les pêcheurs les plus proches sont en gros à 200 m de nous de chaque coté : que du bon.

On commence à vider les auto et là confirmation sur la berge en face les poissons sautent de partout, il y a même une fouille énorme devant nous : ça va être au top.

Nous tendons nos lignes direction la berge opposée. Un léger amorçage farine au dessus et en dessous de nos postes pour marquer la zone, tout semble bien parti.

Christophe qui est installé en dessous de nous, confirme l’activité importante des poissons ces derniers temps et à fait quelque prise la nuit dernière, nous sommes en pleines confiances.

La fin d’après midi se passe tranquillement, mais nous le savons, sur ce poste c’est surtout la nuit que ça s’affole en général.

Marc profite de la relance des lignes pour préparer la nuit, pour sortir la canne à carnassier et après quelques coups de spinner il nous fait un beau petit brochet qui repart à l’eau de lui même car décroché tout seul dans la main.

Et vers 20 h catastrophe, en 30 sec le vent tourne complétement, tramontane, c’était prévu mais là le problème c’est qu’elle est très forte.

Après le repas, grosse touche à retour sur mes cannes, je rembobine rapidement, je ferre un petit coup : c’est au bout mais pas de réel combat on pense direct à la brème ou la tanche. Et surprise un petit silure nous rend visite il a craqué sur les bouillettes maison à base de frolic.

voila c’est notre tout premier, on est vraiment content même s’il est petit, il repart rapidement à l’eau et il nous tarde déjà d’en prendre un autre.

La nuit s’installe et le vent se renforce, le biwy de Marc (fox royal xxl) souffre part sa hauteur et donc sa prise au vent mais résiste comme il faut. Les poissons ont quitté la zone, plus aucun signe d’activité, la nuit sera donc un concert de rafales énormes et de bip intempestif, c’est limite pêchable mais on abandonne pas.

Au petit matin après avoir consulter la météo, Marc décide de lever le camps : le vent est toujours aussi puissant et la météo annonce un gros orage. Je décide de me déplacer pour trouver un coin plus à l’abri pour finir la journée donc direction le haut du barrage.

J’arrive sur place un pêcheur au carnassier quitte les lieux. Je tend mes lignes, l’orage tend attendu arrive à 11 h et effet en 2 min tout est trempé, mais un coin de ciel bleu au loin me fait espérer une éclaircie. Qui sera de courte durée 13 h il repleut, je décide donc de rentrer à la maison.

Vraiment heureux de cette première rencontre avec un silure, mais déçus d’avoir rater les carpes, mais ce n’est pas ma dernière tentative ^^.