Un petit message pour dire que c’est fait nous sommes affiliés GN Carpe. Premier changement : la bannière qui précise cette affiliation de l’asso.

De plus cette affiliation va nous permettre d’avancer dans nos projets, une fois les papiers reçus, la suite au prochain numéro je n’en dit pas plus …

Voici un diaporama des travaux du barrage sur l’agly qui nous permet de visualiser et d’imaginer un peu comment est le fond du lac à l’heure actuelle. Merci à Philippe Hurtebize et à son site www.cassagnes66.com pour l’autorisation d’utilisation et de diffusion.


 

dscf7766

Les vacances de Pâques sont là : qui dit pâques dit chocolat à gogo et mauvais temps, bon pour ces vacances c’est fait pour les deux ^^ mais qui dit vacances dit temps de pêche et nous voulons faire une dernière session de nuit sur Villeneuve avant l’enduro petit David et ensuite l’envahissement du lac une fois la belle saison là.

Marc n’est pas dispo donc nous nous déplaçons à deux avec Germain et nous profitons de l’occasion pour initier son père à notre pratique et pourquoi avec du poisson ça ne gâcherait rien donc rdv vendredi à 14 h sur le lac.

Rdv donné à la porte de Bages que nous imaginons moins fréquentée que le reste du lac, erreur …, une équipe de deux pêcheurs du gard (6 cannes) sous l’olivier et plus sur la droite Christophe avec 3 cannes donc déjà premier secteur de nuit full ou faut gêner les collègues pour installer nos 6 cannes ce n’est pas le but… Ca commence mal. En discutant avec Christophe la baie du camping à l’air full aussi. Ca continue pas très fort …

Allez on part pour la marche forcée vers le dernier secteur officiel de nuit (on verra pourquoi le officiel plus tard) et là aussi c’est full. Bilan c’est la mouise ^^.

Il faut prendre une décision, un rapide coup d’œil à l’opposé du lac (baie du camping) en utilisant la vision de l’aigle semble montrer que le poste qu’on nous avait donné à l’enduro du Telethon est libre, certes ce n’est pas le meilleur poste du coin surtout que les deux extrémités de baie sont prise mais au moins on pourra s’installer correctement, sans gêner et être gêner, et en se démerdant faire du poisson. Aller c’est parti direction baie du camping.

Et direct le père à Germain découvre la joie de pêcher la baie à villeneuve car faut se trimballer tout le matos, donc de long et pénible aller retour (faudrait peut être repenser l’accès un jour ^^ mais je me doute que c’est pas une priorité, une proposition sympa serait par exemple d’ouvrir la circulation pendant une demi heure matin et soir à heure fixe pour faciliter l’installe et le pliage des pêcheurs mais bon c’est beau de rêver), heureusement qu’un collègue carpiste nous prête son charriot pour finir.Au passage on aperçoit un biwy a la pointe de la pinède, tout le monde ne respecte pas le règlement comme nous on dirait, c’est sur que comme ça, simplifie le problème d’accès, pourquoi modifier un truc puisque les gens ne respectent pas l’actuel ….

On oublie, on est en place, le vent souffle sur nous, ça c’est une bonne nouvelle, pas d’orage à l’horizon. Germain à une bouée comme repère devant lui et moi je pêcherais un peu plus dans la baie. On sort la canne à spod en gros 2 kilo de pellets + graines + 2 kilo de bouillette partent à l’eau sur chacun des deux postes.
On tend les ligne le plus loin possible en laissant à mi-distance une canne avec le plomb feeder.

La graine fait rapidement son effet et les touches et pseudo départ de gardons sont nombreux les postes sont actifs.

19 h premier départ sur ma batterie, timide mais constant, je prend le contact, ce n’est pas un gardon ^^ direct je passe la canne au père à Germain et après un bon combat il met au sec sa première carpe, une miroir de 13 kilo.

Là déjà tout est gagné : un premier poisson découverte sur un poste pas forcement facile vu la pression de pêche, le partage tout simplement d’une passion, un bien bon moment.

Un bon repas dans le ventre et direction les bed. La nuit sera pénible car la batterie de Germain sera sans cesse chahutée par les gardons, hachant énormément le sommeil.

6 h du mat tout le monde est débout, on en profite pour réamorcer et retendre le tout. Bouillette Decathlon tutti + pellets babycorn + graines sont à l’eau, j’ai enlever le plomb avec amorçoir pour limiter les gardons et ça pêche et Dina veille au grain.

9 h double départ deux carpes de 12 kilo sont au sec, nous en mettons une au sac pour que la famille de Germain (surtout ses filles) voit ce monstre du lockness.

Plus rien jusqu’à l’arrivée des filles à midi et encore un bon moment de partage avec les enfants en voyant ce poisson sortir du sac, autre confirmation, les carpes se nourrissent de moules vu la quantité de morceau de coquilles dans le sac.

Après une bonne grillade un détecteur de Germain s’énerve encore un départ les poissons sont là , et encore un bon moment de partage, le poisson décrochera çà quelque centimètre de l’épuisette mais l’essentiel n’a pas été là …

Léa et Cecile feront leurs gardons respectifs avec la remise à l’eau pour Léa et avec applaudissement du public pour Cécile ^^.

On commence à plier car y a encore pas mal d’aller retour pour ramener le matos, on assiste à une superbe bagarre verbale entre deux pêcheurs de truite sur le petit lac, bel exemple …

Un petit passage orageux et 16 h 00 gros départ tout en puissance, limite impossible de brider, après un beau combat que je laisse finir à Germain et nous mettons une belle miroir de 15 passée au sec.

Une bonne partie de pêche faite de partages, de rigolades, de poissons … Les hanger Carp Spirit m’ont donné pleine satisfaction pas de bip intempestif avec le vent et bien sensible (même sur nos amis les gardons)

Prochaine sortie à Villeneuve pour l’enduro petit david et pour le reste le niveau d’eau à Caramany étant monté et l’ouverture approchant on va bouger.